• 1
  • 1
  • 1
  • 1
 
 
Español Español
English English
Deutsch Deutsch
français Français

 
 
Valle Esudero, S.L
lundi 20 novembre 2017

Deux critères président au choix du caoutchouc à employer :

  • La fourchette de températures
  • Le type de fluide
    Pour sélectionner le meilleur caoutchouc pour chaque cas, les renseignements suivants sont indispensables :
     
  •  Quelle est la température la plus élevée que le joint aura à supporter ?
  • Quelle est la température permanente ?
  • Quelle est la température la plus basse que le joint aura à supporter ?
  • Quels fluides entreront en contact avec le caoutchouc et à quelle température ?
  • Le contact sera-t-il continu, intermittent ou occasionnel ?
  • À quelle fréquence le caoutchouc et le fluide seront-ils en contact : en permanence, de manière intermittente, très occasionnellement (par exemple, en cas de contamination accidentelle) ?
  • Le critère de durée de vie ou de résistance à l'ozone est-il important ?
    Le tableau ci-dessous présente les différentes qualités de caoutchouc, leurs propriétés et leur prix.
     
PRIX
FLUOROSILICONE
CAOUTCHOUC
PIC T MAXI
T CONT. MAXI
T MINI
RÉSISTANCE/HUILE/HC
DURETÉ SHORE A
RÉSISTANCE AUX INTEMPÉRIES
2,5
Naturel
105º C
75ºC
-60ºC
Non
30-95º
Non
2,5
EPDM
150ºC
130ºC
-50ºC
Non
30-85º
Non
5
Néoprène
125ºC
95ºC
-35ºC
Oui
30-90º
Oui
5
Nitrile
130ºC
100ºC
-20ºC
Oui
40-100º
Oui
7,5
Hypalon
160ºC
130ºC
-25ºC
Oui
40-85º
Oui
10
Acrylique
180ºC
150ºC
-20ºC
Oui
50-85º
Oui
10
Vamac
180ºC
150ºC
-40ºC
Oui
45-90º
Oui
20
Silicone
300ºC
205ºC
-60ºC
Oui
40-80º
Oui
37,5
Viton
300ºC
205ºC
-20ºC
Oui
50-95º
Oui
100
Fluorosilicone
280ºC
200ºC
-60ºC
Oui
40-80º
Oui
2,5
SBR
115ºC
85ºC
-55ºC
Non
40-95º
Non

 Pour vérifier l'adaptation d'un caoutchouc à tous les paramètres de l'application pour laquelle il a été sélectionné, on tient compte de certaines caractéristiques de celui-ci.
 En particulier :

  • Résistance minimale à la traction.
  • Allongement minimal de rupture et, le cas échéant, par module (c'est-à-dire, l'effort de traction minimal en fonction d'une tension donnée), compression

Compression rémanente
Le caoutchouc étant très utilisé pour les applications de compression, il peut être nécessaire de définir la compression maximale fixée pour le matériau quand celui-ci reste en charge pendant une période donnée. Le résultat est exprimé sous la forme du pourcentage de non récupération après retrait de la charge de compression.

 Ainsi, il convient de connaître à la fois le taux de compression et la température, ainsi que la température de l'essai.

 Des contraintes mécaniques supplémentaires peuvent être imposées si nécessaire. À titre d'exemple, on pourra indiquer « bonne résistance à la rupture nécessaire » ou demander l'application d'une méthode d'essai particulière (par exemple, ASTM ou méthodes d'essai BS).

 Si les propriétés requises pour le caoutchouc sont difficiles à déterminer, on pourra envisager la fabrication d'un prototype. Des pièces d'essai peuvent également être fabriquées pour utilisation sur l'application réelle. Après sélection du matériau adapté, on définit les propriétés qu'il doit présenter.